Je suis un cadeau de plus: un court métrage pour le Nikon film festival

Pauline et Céline ont décidé de mettre à l’honneur la famille Noël… Une famille unique et particulièrement touchante. Découvrez le court-métrage des étudiantes et soutenez-les pour gagner le grand prix du public du Nikon film festival.

Déjà parents de six enfants, Clotilde et Nicolas Noël ont décidé d’adopter deux enfants : Marie, atteinte de trisomie, et Marie-Garance, polyhandicapée. Touchées et émues par leur histoire, Pauline Miqueu-Petit, étudiante à l’ICD de Toulouse et son amie Céline Goy décident de donner à voir l’amour qui lie cette grande fratrie à travers un court-métrage en lice pour le Nikon film Festival.

Une étudiante passionnée …

Pauline, passionnée par l’art et la création a intégré l’ICD, école de commerce et marketing du Groupe IGS, en Master commerce. Grâce à ses cours en communication et marketing Pauline et son amie ont réussi à monter un plan de communication précis et efficace leur permettant aujourd’hui de faire partie des 20 films les plus soutenus et des 50 films les plus vus sur 1374 en compétition !

Comme nous, soutenez le film “Je suis un cadeau de plus” avant le 8 février et faites gagner à ce court-métrage le grand prix du public du Nikon Festival !

L’interview de Pauline Miqueu-Petit, réalisatrice du court-métrage

  • Pourquoi avez-vous choisi de traiter le thème de la trisomie et plus largement du respect ?

  • L’histoire de la famille Noël, que nous avons découvert en lisant leurs livres, s’accordait très justement avec le sujet de l’édition 2018 du Nikon Festival « Je suis un cadeau ». Nous avons voulu porter plus haut l’émotion que l’on a ressentie au contact de cette famille, leur simplicité, leur regard si juste sur la vie et la véritable valeur accordée à la différence. Nous ne connaissions rien au handicap, avec eux nous avons découvert un combat pour la vie, pour l’amour.

  • Quel message souhaitez-vous faire passer ?

  • Aujourd’hui, on évolue dans un monde où le paraître et l’apparence semblent dominer notre quotidien. La technologie s’impose comme un véritable écran dressé en travers de la réalité. Les réseaux sociaux que l’on utilise continuellement détruisent quelque peu nos rapports humains. Pourtant, au milieu de tout ça, il y a la vie, tout simplement. Nous avons souhaité partager l’histoire de la famille Noël pour sensibiliser notre entourage et particulièrement les jeunes à ce qui compte le plus dans la vie : la tolérance, le partage, l’amour et les rencontres. Un rappel de ce qui nous rend finalement humain.

  • Personnellement, que vous a apporté ce projet de court métrage et sa réalisation?

D’un point de vue personnel ce projet m’a permis dans un premier temps de faire ce que j’aime : écriture de scénario, réalisation (mise en scène, suivi du tournage et du montage, etc) ! Cela m’a aussi permis de rencontrer des gens incroyables et de pouvoir véritablement défendre des valeurs qui me tiennent à cœur. Au quotidien mon entourage, privé et professionnel, m’a vraiment aidé et soutenu dans ce projet. C’est beaucoup de rires et de souvenirs et finalement, c’est le plus important !

S’orienter et rencontrer les professionnels des médias, de la communication et du journalisme à l’ISCPA

Parce que les choix d’orientation devraient pouvoir se faire en pleine conscience de la réalité des métiers et de leurs enjeux, l’ISCPA ouvre ses portes aux lycéens en quête d’informations concrètes sur les métiers de la communication et du journalisme.

VIDÉO À LA UNE

Toutes les vidéos