organisation circulaire

Une organisation circulaire pour une performance durable de l’entreprise

Avec l’émergence puis l’essor des nouvelles technologies ainsi que de la digitalisation, les entreprises ont dû revoir en profondeur leurs process internes, notamment en matière de management. En effet, les rapports hiérarchiques sont désormais horizontaux et transversaux, une tendance émerge de manière notable ces dernières années, à travers le management dit circulaire. Basé sur les […]

Avec l’émergence puis l’essor des nouvelles technologies ainsi que de la digitalisation, les entreprises ont dû revoir en profondeur leurs process internes, notamment en matière de management. En effet, les rapports hiérarchiques sont désormais horizontaux et transversaux, une tendance émerge de manière notable ces dernières années, à travers le management dit circulaire. Basé sur les principes de l’économie circulaire, son objectif est de réutiliser les compétences et aptitudes des collaborateurs à plusieurs reprises. Le Groupe IGS lève le voile sur cette pratique managériale.

Un management basé sur les principes de l’économie circulaire

Pour rappel, la Commission européenne définit la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) comme étant « la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société ». La Norme ISO 26000 précise les questions centrales abordées par la RSE, à savoir la gouvernance de l’organisation, les droits de l’Homme, les relations et conditions de travail, l’environnement, la loyauté des pratiques, les questions relatives aux consommateurs, les communautés et le développement local.

Si les entreprises ont appliqué cette stratégie à leur politique, elles tendent également à l’étendre au management afin de pérenniser l’emploi et, par ricochet, la croissance de l’entreprise. Dans l’économie circulaire, l’objectif premier est de repenser et de prolonger le cycle de vie des produits par différents process comme le recyclage, le réemploi, l’écoconception… Au niveau du management, il s’agit de réutiliser les compétences et aptitudes des collaborateurs afin de les valoriser et de les motiver, en complément du management stratégique.

Le système circulaire pour une meilleure performance

Le management circulaire nécessite de raisonner en termes de compétences et d’aptitudes, pas seulement en nombre de postes. La catégorisation explose afin de redistribuer les rôles. Les systèmes jusqu’alors existants, sous forme pyramidale ou en silo, sont cassés afin de pallier les besoins de l’entreprise en facilitant les passerelles, et donc, la mobilité interne.

Concernant les compétences de l’ensemble des collaborateurs, elles sont mises au service de plusieurs départements, leur engagement est ainsi optimisé. Le management circulaire va contribuer à booster leur motivation, en leur insufflant des valeurs inhérentes à la responsabilité et à la durabilité. Les performances s’en trouvent nettement améliorées, que ce soit au niveau des collaborateurs mais aussi de l’entreprise.

Le Groupe IGS vous propose depuis plus de 40 ans des formations de qualité dans 8 filières de compétences et d’expertise métiers, notamment en matière de management, en formation continue ou en alternance.

C. Costa-Savelli, directrice du CFA CODIS, adresse les enjeux et défis de l’apprentissage sur LCP Sénat

Changer l’image de l’apprentissage et lui redonner ses lettres de noblesse est un travail d’envergure. Le sujet a été adressé par le gouvernement à travers la loi « pour se choisir un avenir professionnel », mais qui doit également l’être par l’ensemble des parties prenantes : établissements de formation, lycées, parents, maîtres et entreprises d’apprentissage…

VIDÉO À LA UNE

Toutes les vidéos