Immobilier : un nouveau virage digital

Aujourd’hui, le digital est partout et les perspectives d’évolution qu’il offre peuvent se décliner à l’infini. Selon une étude réalisée par Dell et l’Institut pour le futur, 85 % des emplois de 2030 n’existeraient pas encore.
impact-digital-immobilier

Les métiers de l’immobilier, à l’instar des autres pans de l’économie, n’échappent pas à cette règle. De nouveaux services, plus connectés, émergent et bouleversent les pratiques des acteurs du secteur, y compris celles de la clientèle : modélisation 3D, contrat de bail automatisé, visites virtuelles… La transformation numérique a profondément changé l’expérience client, mais elle a aussi impacté les métiers qui gravitent autour de l’immobilier. Le groupe IGS vous propose de faire le point sur les métiers de l’immobilier à l’ère de la digitalisation.

Digitalisation de l’immobilier : une belle opportunité de croissance

L’essor du digital a des conséquences positives, il a notamment permis aux professionnels de l’immobilier de gagner en visibilité, et de toucher une audience plus large, grâce aux moteurs de recherche et aux réseaux sociaux qui comptent environ 3,5 milliards de personnes, soit 45 % de la population mondiale, avec une progression de 288 millions de nouveaux utilisateurs au cours des 12 derniers mois. On peut parler de cible conséquente, à portée de clic ! Les réseaux sociaux ont su se rendre indispensables à la stratégie des acteurs de l’immobilier. Par leur approche interactive avec l’utilisateur et par leur contenu à la fois textuel et visuel, ils permettent d’aller plus loin pour répondre à un consommateur toujours plus exigeant.

Malgré quelques appréhensions liées à l’essor des plateformes immobilières qui auraient pu faire de l’ombre aux acteurs « historiques » du secteur, 58% des professionnels de l’immobilier voient la digitalisation de leur métier comme une opportunité de croissance. C’est en tout cas ce que révèle une étude de l’Observatoire des Agents Immobiliers de MeilleursAgents. Autre fait marquant de l’étude : la part des professionnels ayant une vision positive du digital est plus forte dans les réseaux que chez les indépendants (64,3% contre 54,7%). Cela s’explique par une plus grande implication des réseaux de franchisés dans l’utilisation des leviers digitaux. Les indépendants, de par leurs ressources limitées en matière d’investissement marketing, ne peuvent pas toujours suivre le rythme imposé par les géants du secteur. Quoi qu’il en soit, indépendants et franchisés sont aujourd’hui conscients de l’impact des outils digitaux sur leur cœur de métier et agissent en conséquence, d’autant plus que le réflexe « web » est définitivement ancré dans les habitudes du consommateur. Le digital impacte la profession sur trois principaux niveaux : le business model, les processus métiers et organisationnels et la relation client-utilisateur final.

Les nouvelles technologies au service de l’expérience client

Les nouvelles pratiques numériques ont naturellement suscité de nouvelles attentes des clients. Repenser son offre de services, voire réinventer son métier, est aujourd’hui une nécessité pour les acteurs du secteur. Grâce aux nouvelles technologies, il est désormais possible d’avoir un aperçu complet d’une offre immobilière : plans, géolocalisation, description détaillée du produit, disponibilité en temps réel, échange par messagerie instantanée, simulateurs de valeur locative, etc. Résultat : le ressenti de l’utilisateur final est amélioré en simplifiant l’accès à l’information et à l’expertise de l’agent immobilier. Ces nouvelles technologies permettent un gain en compétitivité pour les entreprises qui sont désormais capables de proposer un large panel de services innovants comme les visites virtuelles des biens immobiliers au travers de la réalité augmentée ou encore de la modélisation 3D. Les bots ou agents conversationnels, qui diffusent des réponses programmées aux questions les plus fréquentes prolongent la présence de l’agence immobilière dans le temps, réduisant le temps de réponse et assurant une « permanence » en dehors des horaires de bureau.

Tout cela a conduit à une nette amélioration de l’expérience utilisateur, clef de voute des métiers de services. En effet, selon une étude menée par le portail d’annonces immobilières Logic-immo.com, 89% des professionnels interrogés perçoivent une évolution de la relation client et pour 77% d’entre eux, ce changement trouve ses origines dans les nouvelles technologies digitales.

Accompagner la digitalisation : les nouveaux métiers de l’immobilier

BIM (Building Information Modeling) manager, Scrum master, product owner, lean manager, data scientist, responsable digital et CRM, chef de projet acquisition, business developer… longtemps considéré comme un secteur conservateur, l’immobilier a brillamment fait évoluer son business model. L’apparition de ces nouveaux métiers à dimension digitale en est le parfait exemple. Les compétences numériques des collaborateurs deviennent un facteur de compétitivité. Par ailleurs, cette reconfiguration dépasse le cadre des métiers pour réinterroger le mode de fonctionnement même des acteurs du secteur : l’Asset management et la gestion de masse des données, l’intégration du Big Data et de l’intelligence artificielle pour peaufiner son offre, la prise en compte de l’essor des processus collaboratifs et participatifs pour élargir son vivier de compétences, les applications mobiles et les nouvelles interfaces pour s’adapter aux habitudes des clients, les nouvelles pratiques managériales… Il est toutefois important de souligner que malgré ces évolutions, certains codes restent inchangés. En effet, l’interaction entre acheteur et vendeur reste indispensable, tout comme la valeur ajoutée du conseil professionnel, gage de confiance entre les différentes parties.

Vous souhaitez faire carrière dans l’immobilier ? Découvrez les formations proposées par l’IMSI, du Groupe IGS. L’Institut du Management des Services Immobiliers propose des cursus du Bac à Bac+5 vous préparant à l’exercice de plus en plus complexe des métiers de l’immobilier.

PARTAGER