Prendre un job étudiant : bon plan ou galère ?

Au cours de votre parcours, vous allez peut-être devoir prendre un job étudiant, ou en avoir envie pour des raisons qui vous sont propres. On estime que près d’un étudiant sur deux en France y aurait recours. S’ils sont source de nombreux avantages, il faut toutefois être vigilant et bien vous organiser. Le Groupe IGS vous donne quelques conseils !
Groupe-IGS-job-etudiant-conseils

Pourquoi prendre un job étudiant ?

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à vouloir prendre un job étudiant, à commencer par l’aspect financier. Le budget d’un apprenant n’est en général pas très extensible, toucher un revenu, même s’il est minime, est une bouffée d’oxygène pour se faire plaisir et gagner en liberté. Cela reste valable même si vous percevez déjà une rémunération en tant que salarié en alternance. Mais avoir un travail présente également d’autres avantages non négligeables, qui peuvent être un véritable plus sur votre CV. En effet, vous allez vous différencier des candidatures classiques grâce à votre investissement dans la vie active, qui vous procure une expérience professionnelle concrète. Les recruteurs sont sensibles à ces profils, qui savent faire preuve d’organisation, de motivation, de maturité, d’adaptabilité. 

Un job étudiant va également contribuer à alimenter votre réseau professionnel. Et le réseau est désormais incontournable ! N’attendez pas d’entrer dans la vie active pour commencer à le constituer, c’est un travail de longue haleine à commencer dès votre formation. Vous allez construire vous-même vos relations professionnelles, soyez ouvert !

Des points forts… mais attention au revers de la médaille !

Tout est une question d’équilibre. Des avantages, certes, mais prenez garde à tenir le rythme et à vous organiser pour assurer vos cours. C’est pourquoi il est conseillé de limiter les heures d’un job étudiant, en y consacrant par exemple 2 soirées par semaine, ou une journée le week-end. Mais aussi d’éviter d’en prendre un lors de votre première année, afin de vous laisser un temps d’adaptation et de vous familiariser, d’autant plus si vous êtes en alternance où vous allez devoir déjà jongler entre centre de formation et entreprise ! Faites preuve de discernement quant au rythme afin de trouver votre équilibre, en vous octroyant des moments de répit nécessaires pour souffler et ne pas vous laisser submerger. À noter de plus qu’en étant en alternance, vous allez pouvoir cumuler votre contrat en entreprise avec un job étudiant, mais avec un maximum de 48H par semaine, à raison de moins de 10H par jour. Il est d’ailleurs conseillé d’en informer les deux employeurs dans un souci de transparence. 

Autre point important : toute expérience est bonne à prendre, c’est un fait. Mais essayez dans la mesure du possible de prendre un job étudiant en corrélation avec votre projet professionnel 

Organisation, cohérence, clairvoyance… Prenez le temps de peser le pour et le contre, de partager avec d’autres étudiants afin de décider si oui ou non il est bénéfique pour vous de prendre un emploi étudiant. N’oubliez pas que grâce aux stages, vous avez déjà l’occasion d’avoir une première et réelle expérience professionnelle, qui plus est rémunérée ! N’hésitez donc pas à prendre des jobs étudiants, ou des stages rémunérés pendant vos études. Et n’oubliez pas que vous pouvez le faire en suivant une formation initiale ou en alternance dans l’un des établissements du Groupe IGS !

PARTAGER