entretien d’embauche culture generale

La culture générale, le nouvel impératif des recruteurs

En général, l’acquisition de la culture générale se fait naturellement, au gré du cursus académique, mais aussi des activités parascolaires, des loisirs et des lectures de l’étudiant. Seulement, certains montrent une plus grande curiosité que d’autres, plaçant ainsi les étudiants dans des dispositions différentes au moment de l’entretien d’embauche. Comment donner un coup de pouce […]

En général, l’acquisition de la culture générale se fait naturellement, au gré du cursus académique, mais aussi des activités parascolaires, des loisirs et des lectures de l’étudiant. Seulement, certains montrent une plus grande curiosité que d’autres, plaçant ainsi les étudiants dans des dispositions différentes au moment de l’entretien d’embauche. Comment donner un coup de pouce à l’acquisition « naturelle » de la culture générale ?

Un manque qui pourrait plomber votre entretien d’embauche

Parce que le savoir rime avec le « savoir-faire » et le « savoir-être », les compétences techniques acquises en classe sont nécessaires mais pas toujours suffisantes pour tirer son épingle du jeu. Aujourd’hui plus que jamais, les soft skills conditionnent à bien des égards l’avenir professionnel des jeunes lauréats. En effet, un recruteur voudra jauger votre culture générale, non pas pour le plaisir de revenir sur des dates et événements historiques, sur des notions de droit ou sur des péripéties sportives, mais pour évaluer votre ouverture sur le monde, votre curiosité naturelle ainsi que « l’épaisseur » de votre personnalité. « Lorsqu’un recruteur a mené 10 ou 20 entretiens et tous les candidats présentent un niveau de culture générale bas, il choisira le moins mauvais, en désespoir d’en trouver un bon… », explique la coach Malgorzata Saadani.

 

Pour ne pas perdre pied lors de l’entretien, il est essentiel de se mettre à la page. Oui, mais dans quel sujet, quelle thématique ? Le bon sens voudrait que votre interlocuteur vous challenge sur les sujets qui relèvent à la fois de son secteur de métier et de l’actualité « grand public ». Quoi qu’il en soit, comme toujours, n’ayez pas peur de dire que n’êtes pas au courant, que vous ne « savez pas », tout en veillant à donner votre avis lorsque votre interlocuteur vous expose les faits.

Comment améliorer sa culture générale ?

« La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert », disait André Malraux. Vous avez peut-être des lacunes aujourd’hui, mais vous pouvez vous améliorer à travers différents outils. Le point de départ est d’être à l’écoute de son macroenvironnement, de prendre le réflexe « Google News » au quotidien, de se laisser aller de temps à autre au fameux « Wikihole » (le fait de naviguer d’un article à l’autre sur Wikipedia à propos de sujets qui vous passionnent), etc. Pour couvrir les évènements historiques que tout le monde est censé connaître, n’hésitez pas à passer des quizz sur internet, ou à visionner des capsules vidéo de 5 minutes sur YouTube. La culture générale est la quête d’une vie, tout comme l’apprentissage d’une langue. Mais rien ne vous empêche de donner un coup d’accélérateur en vue d’un entretien imminent !

L’ISO 45001, Systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail

Les managers doivent veiller à la santé et à la sécurité des salariés sur le lieu de travail par la mise en place de diverses procédures. C’est dans cette perspective qu’un nouveau référentiel international a été proposé en mars dernier, l’ISO 45001, qui redéfinit les normes à respecter pour la protection des employés à l’échelle […]

VIDÉO À LA UNE

Toutes les vidéos