BLUE MONDAY : 5 CONSEILS ANTI-DÉPRIME

Depuis 2005, le troisième lundi de janvier est qualifié de jour le plus déprimant de l’année, le tristement célèbre Blue Monday. Basé sur un calcul scientifique ou pas, le Blue Monday est au cœur d’une période particulièrement déprimante : 5 conseils pour ne pas se laisser gagner par le blues hivernal.  

jeune étudiante allongé sur son canapé devant son ordinateur

D’où vient le « Blue Monday  »

Qualifié de « Blue Monday » en référence à l’expression « to feel blue » (se sentir déprimé) en anglais, le troisième lundi de janvier a la mauvaise réputation d’être le jour le plus déprimant de l’année. Il serait en effet le point de convergence de nombreux paramètres négatifs : début de la semaine de travail, journées encore trop courtes, froid et mauvais temps, euphorie des fêtes de fin d’année passées, dettes accumulées, salaire pas encore versé sur le compte en banque et abandon des bonnes résolutions… de quoi se sentir accablé ! 

Si l’on peut comprendre que ces facteurs créent une atmosphère pour le moins déprimante, la formule du jour le plus déprimant de l’année, mise au point par le docteur Cliff Arnall… ne repose sur aucune vérité scientifique. Il s’agit en effet de la pure création d’une agence de communication, Porter Novelli, pour promouvoir la marque Sky Travel, une agence de voyages et inciter les consommateurs à s’offrir des vacances pour fuir l’ambiance morose. 

5 astuces pour contrer le « Blue Monday »

Bien que la supercherie du « Blue Monday » ait été révélée en 2010, le troisième lundi de janvier continue de porter le fardeau de jour le plus déprimant de l’année… et nombreux sont ceux qui peuvent être affecté par une baisse de moral passagère à cette période de l’année. 

Pas de panique, on vous livre 5 astuces pour passer du « Blue Monday » au « happy Monday »

•    Faire quelque chose de productif 
Lorsqu’on déprime, on peut facilement vouloir rester dans son lit et ne rien faire… accomplir au moins une action productive dans la journée vous donnera un sentiment d’accomplissement justement mérité. Il peut s’agit d’un grand tri administratif, d’un rangement en profondeur ou de la mise en vente de ses vêtements sur les sites de seconde main ! 

•    S’entourer de ceux qu’on aime
L’union fait la force… face à la déprime ! L’épreuve du « Blue Monday » sera plus facile à traverser avec la perspective de retrouver ceux que l’on aime en fin de journée. Proposez à vos proches de se rassembler pour partager un bon moment, par exemple autour d’un repas savoureux (on pense à la raclette en cette saison !) ou d’un jeu de société. 

•    Lire un bon livre 
Ça parait évident mais se plonger dans un bon livre permet de s’évader pendant quelques heures… Ne cédez pas aux sirènes de Netflix et dévorez enfin ce polar qu’on vous a offert à Noël et que vous n’avez toujours pas commencé ! Si malgré tout vous n’avez pas le courage de vous remettre à la lecture, c’est l’occasion de découvrir un chef d’œuvre du 7ème art que vous n’avez encore jamais vu. 

•    Faire du sport 
À l’inverse de la fake news du « Blue Monday », les bienfaits du sport sont avérés ! Avec seulement 30 minutes de sport, notre corps produit de la norépinéphrine et de la dopamine, deux molécules reconnues pour leurs effets anti-anxiété et stress. Alors revêtez votre plus beau jogging et motivez-vous pour une séance de sport ! On vous donne même quelques astuces pour faire du sport à petit prix. 

•    Cuisiner un bon petit plat 
Les jours se suivent et les repas… aussi. Il est parfois difficile de consacrer du temps à la cuisine dans un planning chargé. Pour une fois, prenez le temps de cuisiner un plat qui vous fait plaisir. La fin de journée sera moins dure à affronter devant votre comfort food préférée : bon appétit !
 

PARTAGER