Mad skills : l’arrivée des compétences atypiques

Après les hard skills (compétences techniques) et les soft skills (qualités personnelles), le monde du travail voit une nouvelle tendance émerger : les mad skills. Les entreprises, confrontées à un enjeu crucial puisque 85 % des emplois de 2030 n’existent pas encore (étude publiée par Dell et l’Institut pour le futur), valorisent de plus en plus les mad skills, qui représentent un levier d’adaptabilité et de différenciation.

Mad skills

Qu’est-ce que les mad skills ?

Le terme de mad skills, tout droit sorti de la Silicon Valley, se traduit littéralement par « compétences folles ». Mais, il évoque plus concrètement les compétences originales ou encore atypiques. 

Les mad skills représentent ainsi une activité maîtrisée par le collaborateur, que ce soit dans le domaine culturel, artistique, sportif, humanitaire… Mais attention : il ne s’agit pas d’un simple loisir ! C’est bel et bien d’une pratique à un haut niveau qu’il est possible de transposer dans le milieu professionnel.

☞ Exemple de mad skills qui intéressent les recruteurs :

  • le bénévolat démontre votre investissement envers les autres, votre intelligence émotionnelle, votre esprit solidaire ;
  • les sports collectifs témoignent de votre capacité à travailler en équipe, à vous adapter mais aussi à vous challenger ;
  • les activités artistiques font écho à votre créativité, votre curiosité, votre autonomie ainsi que votre faculté à vous remettre en question.

Les mad skills, un nouveau levier de recrutement ?

Jusqu’à présent, les compétences atypiques étaient rarement mises en avant par les candidats qui ne les considéraient pas comme des atouts professionnels. Et pourtant ! Les hard skills, non conventionnelles et hors du commun, permettent de sortir de l’ordinaire et d’offrir un intéressant mélange d’expérience et de compétences.

L’intérêt des compétences atypiques

À l’heure de la guerre des talents est d’une concurrence accrue, les salariés et les entreprises ont besoin de se différencier. Et quoi de mieux que les mad skills pour y parvenir !

Si les recruteurs se basent toujours sur les compétences techniques et le savoir-être, ils intègrent aujourd’hui les mad skills pour mieux détecter les talents et les valoriser. Ils peuvent ainsi accéder à des profils qui sortent des schémas préétablis et qui pensent « hors du cadre ».

Comment mettre en avant ses mad skills ?

Les mad skills sont une facette assez innovante du recrutement. C’est pourquoi elles ne sont pas indiquées dans tous les cas de figure (ce sont pour l’instant surtout les startups et les PME qui sont intéressées). C’est pourquoi, il est avant tout recommandé de vous renseigner sur la culture d’entreprise afin de vous assurer de la pertinence de votre démarche.

Dans les faits, il convient de mentionner vos mad skills dans votre CV en veillant à ne pas les placer au même niveau que vos loisirs et en donnant des exemples concrets. C’est, bien sûr, au moment de votre entretien qu’il faut les mettre en avant en les associant à des qualités : un talent artistique fait écho à la créativité, à l’inspiration ou encore à l'innovation, tandis que le sport peut évoquer la persévérance et la résilience.

Les mad skills valorisent votre profil en évoquant des qualités désormais cruciales : agilité, capacité à apprendre, créativité… Couplées aux soft skills et aux hard skills, ces compétences folles risquent fort de s’inscrire comme un nouveau paradigme de recrutement ! 

Conscient des enjeux liés à ces compétences atypiques, le Groupe IGS veille à vous proposer de nombreuses activités sportives et culturelles ainsi qu’une riche vie associative. Pour profiter de cette pédagogie, découvrez les écoles du Groupe IGS et apprenez à valoriser vos talents !

 

PARTAGER